It’s a Small World – Histoire d’une attraction mythique

« Car le monde est tout petit… » Maintenant que tout le monde a bien la chanson en tête, en route pour It’s a Small World! Depuis plus de 50 ans, cet incontournable des parcs Disney emmène ses visiteurs pour une joyeuse croisière autour du monde, peuplée de plus de 300 poupées en costumes traditionnels. Embarquons ensemble pour les coulisses de cette attraction mythique.

Au commencement…

It’s a Small World est créée pour le pavillon de l’UNICEF à l’exposition universelle de New York de 1964-65. Sponsorisée et commandée par la Pepsi-Cola Company, l’attraction a dû être créée rapidement, voire en catastrophe, en seulement 11 mois. Disney préparait déjà 4 attractions pour l’évènement: Ford’s Magic Skyway, the Carousel of Progress, Great Moments with Mr. Lincoln, et CircleVision 360.

L’UNICEF pensait à une « simple » visite à pied; mais Walt Disney a l’idée d’en faire plutôt une croisière, les bateaux permettant de gérer plus efficacement le flux de visiteurs. Pour donner vie à ce joyeux tour du monde, il fait appel à une de ses artistes préférées, Mary Blair. Réputée pour son style enfantin et coloré, elle est chargée du design et de la palette de couleurs. Le but final est que les visiteurs voient le monde à travers les yeux d’un enfant. Le couple d’Imagineers Davis est également sur le pont, Marc concevant le parcours des bateaux et Alice les costumes des poupées. Celles-ci sont dessinées par l’animatrice et dessinatrice Joyce Carlson, puis sculptées par l’imagineer Blaine Gibson. Claude Coats, Rolly Crump et Jack Ferges créent le reste du décor.

Concept art de Mary Blair pour la zone européenne

Enfin, comment évoquer la création de It’s a Small World sans parler de sa musique? À l’origine, Walt souhaitait que chaque enfant chante son hymne national; le résultat étant une véritable cacophonie, cette idée est rapidement abandonnée. Il demande alors aux frères Sherman, compositeurs notamment de Mary Poppins et du Livre de la Jungle, de créer une comptine simple que les visiteurs pourraient chanter en différentes langues. « It’s a Small World » est composée comme un message de paix, reprise par les poupées en français, italien, japonais, espagnol, arabe,… Walt apprécie tellement la chanson qu’il change le titre de l’attraction, initialement Children of the World.

“People think it’s a little novelty. It’s a prayer for peace.” – Richard Sherman

La comptine est aujourd’hui l’une des plus connues et des plus jouées au monde, et l’attraction ne serait décidément pas la même sans elle. Robert et Richard Sherman se rappellent, un jour qu’ils embarquaient dans l’attraction avec leurs épouses respectives, que la bande-son avait malheureusement rendu l’âme en pleine croisière. Les quatre se sont alors levés et ont chanté la comptine à tue-tête pendant le reste de l’attraction.

De New York à Anaheim

It’s a Small World à l’exposition universelle de New York. Source: Disney Parks Blog.

La joyeuse croisière lève l’ancre le 22 avril 1964 lors de l’exposition universelle de New York. Mickey et ses amis sont présents pour l’occasion; c’est d’ailleurs l’une de leurs très rares apparitions hors des parcs Disney. L’accueil est tellement enthousiaste qu’ils finiront par s’installer au pavillon pour toute la durée de l’exposition. Bien qu’étant la seule attraction Disney de l’exposition à être payante (les recettes vont à l’UNICEF), It’s a Small World sera la plus populaire, attirant plus de 10 millions de visiteurs. Ce succès pousse Walt Disney à décider sa relocalisation, après la fermeture de l’exposition universelle, dans le parc Disneyland.

En 1966, la « maison des poupées » déménage donc au Magic Kingdom de Californie, avec la Bank of America comme nouveau sponsor. Pour l’occasion, l’attraction est agrandie et des détails y sont ajoutés, le nouveau bâtiment étant 30% plus large. Mais c’est l’extérieur qui subit le plus de changements. Pour l’exposition universelle, Walt avait demandé la construction d’une tour qui puisse attirer le regard de loin, par manque de temps pour créer une belle façade. Elle a coûté 250 000 dollars, payés de la poche du patron. Malheureusement, trop encombrante, la tour des Quatre Vents ne sera pas ramenée à Disneyland. Pour la remplacer, Mary Blair et Rolly Crump sont chargés de créer une belle façade. Une version très colorée – plus proche de celle que nous connaissons à Paris – était initialement prévue; mais elle aurait mal survécu au soleil californien, et il aurait fallu constamment la repeindre. Les deux Imagineers optent donc pour des teintes de blanc et doré.

Le jour de l’inauguration, Disney invite 36 consuls étrangers, plus de 800 journalistes et un choeur international d’enfants. Sont également présents des enfants des quatre coins du monde, en costumes traditionnels, venus déverser de l’eau provenant des différents océans dans le canal des Seven Seaways qui entoure l’attraction. Une opération marketing réussie mais extrêmement coûteuse, puisque l’entreprise a joué le jeu en important réellement de l’eau de différentes régions du monde…

Walt Disney entouré d’enfants en costumes traditionnels. Source: thedisinsider.com.

En passant par Paris

Au fil des années, It’s a Small World s’est installée dans tous les parcs Disney à travers le monde – à l’exception de Shanghai Disney Resort. Les visiteurs peuvent donc embarquer pour la joyeuse croisière depuis Anaheim, Orlando, Paris, Tokyo ou Hong Kong. Puisque le soleil ne se couche jamais sur l’empire Disney, la célèbre comptine est en permanence jouée quelque part sur la planète.

En France, l’attraction est présente depuis l’ouverture du parc en 1992. Elle a été rénovée pour le 25e anniversaire dans le cadre du plan de réenchantement, accueillant pour l’occasion de nouvelles poupées et une nouvelle palette de couleurs pour la façade. C’est l’attraction la plus peuplée de Disneyland Paris avec 281 animatronics, dont 153 personnages. 

Jusqu’au 16 août 2010, la version parisienne comprenait également un post-show, une exposition appelée World Chorus ou Le Monde en Choeur. Ce parcours à pied circulaire présentait des répliques miniatures de célèbres monuments du monde entier. À l’intérieur de ces monuments, les visiteurs pouvaient voir des animations d’enfants communiquant entre eux grâce à différentes technologies, du fax au minitel. Une vitrine idéale pour le sponsor de l’attraction, France Telecom. On y trouvait également Small World, Small Talk, un système de cabines téléphoniques que les visiteurs pouvaient utiliser pour discuter entre eux. Suite à la fin du sponsoring, World Chorus a fermé pour devenir en 2011 le Pavillon des Princesses. Depuis 2012 et jusqu’à récemment, c’était le fournisseur d’éclairages Osram qui sponsorisait l’attraction.

World Chorus. Source: hellodisneyland.com.

Car le monde est tout petit! 

It’s a Small World permet aux visiteurs de voyager à travers des régions aussi variées que la Scandinavie, le Moyen-Orient, l’Afrique, ou les îles du Pacifique. À Disneyland Paris, 64 pays y sont représentés. On peut y admirer le Mont Olympe, Buckingham Palace, les temples d’Angkor ou les pyramides d’Egypte.

Les différentes versions de l’attraction ont connu de légères modifications au fil des ans, comme des changements de costumes. Certains changements ont même une origine politique. En effet, les Etats-Unis ne reconnaissant officiellement la Chine communiste que depuis 1979, le pays n’était pas représenté auparavant dans les parcs américains… Mais il est une modification qui a fait couler beaucoup d’encre dans les communautés de fans: en 2008, It’s a Small World accueille à Hong Kong des poupées à l’effigie de personnages Disney. Lilo et Stitch, Cendrillon, Woody et Mulan prennent ainsi place aux côtés des enfants du monde. Nouveauté bienvenue pour certains, rejet de la vision artistique de Mary Blair pour d’autres, la formule a ensuite été répétée avec succès en Californie et à Tokyo.

À l’image de Haunted Mansion, la version californienne de l’attraction se pare chaque année depuis 1997 de décorations de Noël. Les poupées ne chantent plus seulement la comptine habituelle, mais également Jingle Bells et autres chants de Noël. Des projections sont également organisées sur la façade de l’attraction.

Pour les fêtes, les poupées portent leurs plus beaux costumes. Photos par Charline. 

Le concept est repris à Disneyland Paris. Depuis 2009, l’extérieur comme l’intérieur de l’attraction se parent de décorations de Noël à l’approche des fêtes de fin d’année pour accueillir It’s a Small World Celebration. La musique change comme dans les parcs américains, les poupées revêtent de nouveaux costumes, et l’attraction est illuminée spécialement pour les fêtes. Disneyland Paris se voulant un parc international, la croisière ne fête pas seulement Noël; les poupées en costumes traditionnels célèbrent également Saint Nicolas, Diwali, Hanoucca ou encore le Nouvel An Lunaire. Une jolie tradition entièrement dans l’esprit de It’s a Small World, qui célèbre les cultures du monde entier.

“It’s probably the most important thing that is in any of the parks.” – Marty Sklar


Bibliographie:

Chronique Disney (2017). ‘it’s a small world’. https://www.chroniquedisney.fr/parc/1992-small-world.htm

Disneyland Paris. ‘it’s a small world’. https://www.disneylandparis.com/fr-be/attractions/parc-disneyland/its-a-small-world/

Disney Wiki. It’s a Small World. https://disney.fandom.com/wiki/It’s_a_Small_World#cite_ref-OneSong_3-1

FANNING, Jim (2015). Disney – Le Guide Visuel Ultime. Hachette Heroes.

GLOVER, Erin (2014). Five Things You Might Not Know About ‘it’s a small world’ at Disney Parks. https://disneyparks.disney.go.com/blog/2014/03/five-things-you-might-not-know-about-its-a-small-world-at-disney-parks/

Hello Maureen (2020). ATTRACTIONS DISPARUES DE DISNEYLAND PARIS : WORLD CHORUS l’ancien POST SHOW de « it’s a small world ». https://www.youtube.com/watch?v=Jr0FuY_EVDo

Inside the Magic (2020). The Story Behind Disney’s « it’s a small world ». https://insidethemagic.net/2020/05/story-of-its-a-small-world-tm1/

NOYER Jérémie (2012). IT’S A SMALL WORLD CELEBRATION A DISNEYLAND PARIS : Entretien avec Hélène Hanquez, Senior Manager Production CostumeSpectacles. https://media-magic.blogspot.com/search?q=small+world

NOYER Jérémie et DUGOUJON Mathias (2017). Disneyland Paris de A à Z. Euro Disney S.C.A.

SAMPSON, Wade (2008). The History of it’s a small world. https://www.mouseplanet.com/8343/The_History_of_its_a_small_world

SHERMAN, Jeffrey C. & SHERMAN, Gregory V. (2009). The Boys: l’histoire des frères Sherman. Disponible sur Disney+.

WILLIAMS, Shawn (2019). Disney Parks Weekly Featured Attraction Week 4 – It’s A Small World. https://thedisinsider.com/2019/09/07/disney-parks-weekly-featured-attraction-week-4-its-a-small-world/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.